Bio

Après des années de pratique du théâtre en amateur, Christophe Battarel rencontre en 2003 le metteur en scène Nicolas Liautard, également directeur artistique de la Scène Watteau. Coup de foudre artistique. Christophe suivra son enseignement durant 4 ans. Après Bon, et maintenant ? (2004), création autour de textes non théâtraux et Littoral de Wajdi Mouawad (2005-2006), il jouera en 2007, toujours pour Nicolas Liautard, dans Pouvais-je te demander de bien vouloir te déplacer de quelques millimètres, mise en scène autour de poèmes de feu le génial Christophe Tarkos, et Amerika de Franz Kafka au théâtre de la Tempête.

En 2009, il joue dans Looking for Lucette, création de la Cie Pourquoi pas 36, mis en scène par Nelly Froissart.

En 2014-2015, il interprète le rôle de Arne dans Scènes de la vie conjugale, d’Ingmar Bergman, mis en scène par Nicolas Liautard, à la Scène Watteau et au Théâtre National de la Colline.

En 2016, il fonde avec trois acolytes le Spartacus Tofanelli Airlines, qui propose un théâtre alternatif, libéré de toute règle et dont les représentations sont totalement gratuites. Au théâtre de Lilas-en-Scène, ils créent Une brève histoire de Rouen, derrière laquelle se cachent les Trois Soeurs d’Anton Tchékhov, dont les 18 personnages interprétés par trois barbus en slip en perpétuelle recherche de vérité remportent un franc succès.  Suivra en 2017, dans le cadre de la Grande journée de la forme courte à la Scène Watteau, Une brève histoire d’Angers, adaptation du texte Manger de Christophe Tarkosdialogue entre Dieu et l’homme.

En 2018-2019, il est à l’affiche de La Cerisaie de Tchékhov, mis en scène par Nicolas Liautard & Magalie Nadaud, au théâtre de la Tempête puis en tournée.

Christophe Battarel a également créé la société Hippocampe Productions, toujours en activité pour laquelle il a été producteur et réalisateur pour le cinéma et la télévision de 2009 à 2016.

Depuis 2017, il multiplie les expériences de tournage en tant qu’acteur (Bats ta coulpe de Cyril Battarel, Drôle de mine de Philippe Banakas & Marc Nicolaïeff, 3:15 AM de Fabien Delage & David Tillault, Chagrin d’amour de Emilie Aujé…)